Chargement ...
Les-actualités-good

REINITIALISATION ECONOMIQUE

Dans le sillage de notre précédente Lettre d’Information Financière, constatant les limites de l’interdépendance des Etats, nous souhaitons vous partager l’analyse financière de François D’HAUTEFEUILLE, Président d’EVARISTE QUANT RESEARCH, à l’aube d’une grande « réinitialisation » du cycle économique. Certes alarmiste, ce propos n’en reste pas moins riche d’enseignement quant aux stratégies futures.

 « Les grandes crises économiques de ces 30 dernières années ont pour la plupart été des crises financières et non pas industrielles. Ce sont avant tout des crashes financiers comme 1987 ou 2000, ou des faillites financières comme Enron, Lehmann en 2008, et la Grèce en 2011. Nous anticipons une crise pour 2023. Elle ne sera pas financière mais industrielle via des faillites et restructurations industrielles et économiques. C’est le fameux « Great Reset » (grande réinitialisation) de Davos.

Cette crise industrielle sera une crise (…) de destruction créatrice (faillites et créations d’entreprise, restructuration des circuits de production, implémentation de nouvelles technologies). Elle correspondra à l’émergence d’un nouveau cycle économique (…). Le World Economic Forum (WEF) a raison de mettre en exergue l’arrivée de cette quatrième révolution industrielle. Elle va restructurer l’économie et la société via la transition climatique et digitale.

Peu d’investisseurs et d’entrepreneurs ont vécu ou même étudié les dernières grandes crises industrielles. Cette perte d’expérience tant au niveau des entreprises que des gérants constituent un facteur essentiel de la montée des risques.

Ces crises (…) voient l’effondrement d’une accumulation de bulles financières liées à la grande rotation des liquidités mondiales et du cycle (…) du crédit (création de bulles financières et économiques). La chute des taux en dessous de zéro (…) a conduit à une allocation parfois sous-optimale de l’épargne dans des investissements stériles (grands projets chinois de prestige comme le pont Hong Kong Shenzhen, immobilier improductif chinois, fonds en Euro en France via le piège à la liquidité, investissements liés aux obligations à haut crédit, etc…). Elle menait lentement mais sûrement à une ruine des classes moyennes et donc de la démocratie comme dans les années 30.

La reflation actuelle combinée aux grandes innovations technologiques va modifier en profondeur les circuits de production et donc transformer la globalisation. C’est sans doute la fin de la mondialisation telle que nous l’avons connu sur ces 20 dernières années où la Chine a pu dominer la croissance mondiale en devenant l’usine du monde.

(…) l’inflation ne doit pas être seulement analysée en termes macro-économiques (…). C’est avant tout au niveau micro économique que la déformation de la structure des prix remodèle les circuits de production. De fait, les entrepreneurs ont souvent tendance à mal interpréter le cycle économique et à sur stocker ou sur investir dans les périodes de hausse des prix, a fortiori dans les stades des biens de production et non de consommation (…).

Or, c’est le consommateur final et son pouvoir d’achat qui valide les décisions d’investissement de l’ensemble des acteurs de la chaine de production. Les comportements de sur investissement et de spéculation des producteurs comme on les observe actuellement portent les graines d’une crise à venir de faillites retentissantes comme nous les avons connues dans les années 70s. Ce sont des secteurs économiques entiers (textile, charbon, sidérurgie, etc..) qui ont alors été sacrifiés sur l’autel de la destruction créatrice schumpetérienne[1] permettant ainsi l’émergence de nouvelles activités économiques plus productives (technologies de l’information, électronique, santé, services, tourisme, luxe). 

Il est encore difficile de lever le voile sur les changements à venir, mais le WEF et le programme Monde 2030 ont déjà donné des pistes intéressantes : croissance durable permettant de maintenir la croissance économique avec une meilleure utilisation des ressources, avec en particulier l’utilisation de l’hydrogène liée au nucléaire comme énergie non polluante. Remplacement de l’« homme machine » par la « machine homme » via l’intelligence artificielle avec des gains de productivité potentiels et donc de création de richesse considérables.

En termes géopolitiques, les USA sont les grands gagnants de la guerre avec la Russie et de la fin de mondialisation à la Chinoise. La zone Euro entre une nouvelle fois dans une période de refondation existentielle. Renforcer l’unité économique et politique d’une zone économique disparate constitue un défi historique pour la BCE. Le déficit démocratique des institutions européennes risque de limiter la qualité de la réponse d’un peuple européen encore en cours de construction. Il va falloir tout le génie politique et économique de Christine Lagarde pour traverser les eaux troubles et tumultueuses que nous abordons.

Nous entrons dans une de ces grandes périodes de destruction créatrice de l’économie et de la finance. De grandes fortunes édifiées sur les 30 dernières années vont être détruites et transférées vers ceux qui auront su surfer la Vague de l’Histoire. (…) »

Au niveau de nos portefeuilles, sur le mois de mai, les contrats d’assurance dont nous assurons la gestion demeurent en repli. Les portefeuilles « prudents » des contrats domiciliés en France ont affiché une baisse moyenne de -0,90 % bruts. Les portefeuilles « modérés » domiciliés au Luxembourg ont, quant à eux, également diminué de -1,67 % bruts en moyenne.

 

Toujours déterminée à réaliser une prestation globale de qualité, l’Equipe du Cabinet reste à votre disposition pour tout complément d’informations.

 

L’Equipe de veille économique de PlusValue Conseil

 

[1]Concept économique porté par l’économiste Joseph SCHUMPETER (1883-1950), reposant sur la perpétuelle création de nouvelles activités économiques, sur le terreau d’activités économiques disparues.

 

 

 

 

Retour à la liste

VOYAGE VOYAGE

21.07.2022

L’été est souvent propice à la prise de temps pour soi, ainsi qu’aux réflexions profondes. N’échappant pas à la règle, l’Equipe de veille économique du Cabinet vous propose une lecture...

Lire la suite

QUOI QU’IL EN COUTE… A NOS ENFANTS

05.07.2022

Malgré l’alerte du ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Bruno LE MAIRE, sur l’atteinte de la « cote d’alerte » des finances publiques, les mesures de soutien à l’économie et donc...

Lire la suite

REINITIALISATION ECONOMIQUE

07.06.2022

Dans le sillage de notre précédente Lettre d’Information Financière, constatant les limites de l’interdépendance des Etats, nous souhaitons vous partager l’analyse financière de François D’HAUTEFEUILLE, Président d’EVARISTE QUANT RESEARCH, à...

Lire la suite