Chargement ...
Les-actualités-good

UN « V » qui semble se dessiner en « W »…

Le rebond des marchés financiers des derniers jours après deux semaines de chute violente, prouve que les mesures exceptionnelles des gouvernements et des banquiers centraux aient été prises en compte. Ceci dit, cette reprise ressemble à bien des égards au « Dead Cat Bounce ». En effet, le « rebond du chat mort » est certes un terme un peu macabre, qui fait référence à une reprise haussière, de courte durée, du marché dans une tendance baissière ou dans une correction plus importante.
La crise du coronavirus est totalement originale. Pas de cause économique précédant la dégradation brutale des échanges ! Populations entières mises en quarantaine, mesures de confinement, réduction ou arrêt de transports aériens ou ferroviaires, les échanges ont été purement et simplement interrompus. Cette fois-ci, et c’est une première, ce n’est pas un facteur économique qui est la cause de cette nouvelle crise économique. Celle-ci est uniquement la conséquence de la pandémie du Covid 19 et des mesures sanitaires pour y faire face !
En Europe, l’Allemagne, qui n’est pourtant pas le pays le plus touché par l’épidémie, a annoncé un plan de sauvetage historique de près de 1 100 milliards d’euros pour soutenir son économie, faisant fi de son rigorisme habituel. Dans le même esprit, l’Euro-groupe prévoit un effort budgétaire de 2% du PIB de la zone. On voit bien que la sacro-sainte règle budgétaire est littéralement balayée du vocabulaire politique européen. Au niveau mondial, l’ensemble des mesures s’élève à des montants qui donnent le vertige.
Pourtant, le marché peine à rebondir, malgré le fait que les analystes semblent s’accorder sur le fait que seul le premier semestre 2020 sera réellement impacté par la crise sanitaire.
Alors que la reprise semble se confirmer en Chine et que le pic semble être proche en Europe, tous les regards se tournent outre-Atlantique où le pic des Etats-Unis est attendu dans une dizaine, voire quinzaine de jours. L’ampleur de l’épidémie aux Etats-Unis et l’impact sur la croissance américaine seront des facteurs déterminants de sortie rapide ou non de la crise économique. Nombreux sont les économistes qui partagent le fait que l’économie mondiale se porte mieux quand la Chine et les Etats-Unis présentent simultanément une croissance dynamique. On semble bien loin d’atteindre cette concordance…
En clair, nous n’excluons pas une nouvelle déprime des marchés qui dessinerait la courbe d’évolution des marchés en « W » après le « V » que nous constatons aujourd’hui.
Cette dynamique que nous avons connue en 2011 et 2012 laisse espérer une présentation d’un certain nombre d’opportunités que nous saisirons dans le cadre d’arbitrages successifs. En clair, c’est la patience qui primera. L’économie se redressera, c’est certain, seul l’horizon manque au tableau…
En conclusion, plus la dévitalisation de l’économie durera, plus la reprise sera longue. Compte tenu du « W » que nous anticipons, nous vous proposons de retarder les arbitrages pour mieux profiter d’opportunités à venir, tout en gardant à l’esprit que notre portefeuille actuel n’est pas stérile et qu’il capte une part des hausses actuelles. Sans vouloir faire preuve d’optimisme excessif, force est de constater le pragmatisme et la réactivité des gouvernements et des autorités monétaires à soutenir les entreprises, et pas que les grandes. On sait que les installations, les entreprises et les compétences sont intactes. Dès lors, on imagine aisément que les « politiques » sauront stimuler un retour rapide de la consommation pour faire redémarrer l’économie le plus vite possible !
En ce qui concerne nos portefeuilles, ils ont relativement bien résisté. En effet, face à certains indices qui ont abandonné 30%, la version prudente de notre portefeuille s’est contractée de 4,80% pour ce qui concerne les contrats français et de 9,80% pour ce qui concerne les contrats luxembourgeois.

Toujours déterminée à réaliser une prestation globale de qualité, l’équipe du cabinet reste à votre disposition pour tout complément d’information.

                                                          

L’équipe de veille économique de PlusValue Conseil

 

Retour à la liste

VERS UN RETOUR DE L’OPTIMISME ?

03.09.2020

Alors que les marchés hésitent depuis fin juin, de bonnes nouvelles sur le front épidémiologique, un nouveau plan de relance aux Etats-Unis et l’extension des mesures de soutien monétaire pourraient,...

Lire la suite

Résilience sectorielle face à l’autisme global des marchés financiers…

10.07.2020

Depuis le début du choc sanitaire, les spéculations vont bon train sur ce que sera le monde d’après. Si les incertitudes actuelles ne permettent pas encore d’en apprécier l’horizon, les...

Lire la suite

Des marchés déconnectés de l’économie réelle ?

04.06.2020

Les marchés d’actions ont entamé la semaine écoulée sur une note franchement positive liée à la poursuite des annonces de nouvelles mesures de soutien à l’économie à l’exemple du plan...

Lire la suite
Merci de recharger la page