Chargement ...
Les-actualités-good

VERS UN RETOUR DE L’OPTIMISME ?

Alors que les marchés hésitent depuis fin juin, de bonnes nouvelles sur le front épidémiologique, un nouveau plan de relance aux Etats-Unis et l’extension des mesures de soutien monétaire pourraient, au-delà de la volatilité saisonnière, ouvrir la voie à une nouvelle phase de hausse.

Bien sûr, rien n’est gagné et l’incertitude est toujours bien présente. Après une chute historique de l’activité au second trimestre, le rebond n’a pas suffi à redonner le sourire aux économistes. Les indicateurs sont loin d’être revenus à leur meilleur niveau. Seule la Chine semble avoir repris le rythme initial. Ces deux mois d’été sur les marchés européens ont été à l’image des diagnostics de l’activité : prudents et finalement sans grande tendance, à l’écoute surtout des nouvelles sur le front épidémique. Rien de très rassurant à première vue : le virus résiste et continue de perturber la vie quotidienne des citoyens et des entreprises et plus généralement la bonne marche des affaires. Aux Etats-Unis, le climat boursier a été plus optimiste particulièrement pour les valeurs technologiques et Donald Trump a jusque-là bien pris garde à ne pas contrarier Wall Street.

Dans ce contexte, nous identifions trois leviers potentiels d’un retour de l’optimisme :

Le premier est sanitaire. En règle générale, nous privilégions toujours la bonne santé économique dans nos analyses. Force est de constater qu’aujourd’hui, c’est bien du front sanitaire que pourrait paradoxalement venir un premier moteur de hausse des indices. Même si les contaminations repartent à la hausse en Europe, la courbe semble s’infléchir sur le reste du monde. En parallèle, la recherche avance. Grâce à une coopération internationale et à une accélération sans précédent des procédures de validation scientifique, pas moins de six vaccins sont en phase finale de test et visent une validation avant la fin de l’année. Il nous semble qu’il s’agit là du levier le plus puissant d’un retour à meilleur marché.

Le second levier réside dans un possible plan de relance additionnel aux Etats-Unis. La tension politique sur la scène américaine reste forte mais les désignations des candidats devraient débloquer le processus de validation au Congrès. Les deux partis sont d’accord sur l’essentiel : prolonger l’aide aux classes populaires et moyennes pour éviter d’accroitre les difficultés économiques et sociales. Les divergences portent sur le montant et surtout sur le budget alloué aux collectivités locales. Un compromis est attendu par les investisseurs.

Enfin, comme toujours depuis dix ans, le troisième levier est monétaire. Les banques centrales ont beaucoup promis et déjà beaucoup fait. La banque centrale US (Fed) à elle seule a propulsé son bilan de 4 000 à plus de 7 000 milliards de dollars en quelques semaines, et la Banque Centrale Européenne (BCE) n’est pas en reste avec son plan « pandémie » de 1 350 milliards d’euros. Peuvent-elles en faire plus ? Le patron de la Fed s’est montré très flexible dernièrement en annonçant qu’il donnerait priorité à la croissance, peu importe l’inflation. De son côté, la BCE est très attendue. Elle doit en effet annoncer le 10 septembre prochain comment elle compte endiguer la remontée rapide de l’euro face au dollar US qui inquiète les milieux économiques et financiers du vieux continent.

Vous l’aurez compris, en fonction des évènements à venir, il est probable que nous vous proposions un arbitrage qui intégrera ces évolutions qui semblent dessiner un profil plus optimiste…

Sur les mois de juillet et août, nos portefeuilles ont progressé doucement mais surement : +0,50% pour le portefeuille prudent des contrats français. Dans le même temps, son homologue des contrats domiciliés au Luxembourg est resté stable.

Toujours déterminée à réaliser une prestation globale de qualité, l’équipe du cabinet reste à votre disposition pour tout complément d’information.                                                      

L’équipe de veille économique de PlusValue Conseil

Retour à la liste

LA CONFIGURATION ECONOMIQUE SE MODIFIE…

13.10.2020

A peine notre lettre d’information de septembre publiée que la situation s’est modifiée. De l’optimisme, nous imaginons une nouvelle séquence difficile à appréhender. Décryptage… Après le séisme sanitaire de septembre...

Lire la suite

VERS UN RETOUR DE L’OPTIMISME ?

03.09.2020

Alors que les marchés hésitent depuis fin juin, de bonnes nouvelles sur le front épidémiologique, un nouveau plan de relance aux Etats-Unis et l’extension des mesures de soutien monétaire pourraient,...

Lire la suite

Résilience sectorielle face à l’autisme global des marchés financiers…

10.07.2020

Depuis le début du choc sanitaire, les spéculations vont bon train sur ce que sera le monde d’après. Si les incertitudes actuelles ne permettent pas encore d’en apprécier l’horizon, les...

Lire la suite
Merci de recharger la page