Chargement ...
Les-actualités-good

VOYAGE VOYAGE

L’été est souvent propice à la prise de temps pour soi, ainsi qu’aux réflexions profondes. N’échappant pas à la règle, l’Equipe de veille économique du Cabinet vous propose une lecture estivale, afin de prendre un peu de hauteur sur les nombreux évènements altérants les marchés.  Il est question de l’œuvre de Monsieur Didier SAINT-GEORGES, jeune retraité et ancien Managing Director de CARMIGNAC, intitulée « Peut-on battre le marché ? »[1] . La question mérite d’être posée.

Bien que paru en 2007, à l’aube de la crise financière, cet ouvrage ne demeure en rien démodé et propose une réelle réflexion sur les décisions d’investissements.

En effet, le marché étant la somme des investisseurs, le battre revient donc à faire mieux que l’indice que l’on a pris comme référence, à contre-courant des décisions d’une majorité d’investisseur, car prendre position à l’achat ou à la vente signifie qu’il y a en face un acheteur ou un vendeur, c’est-à-dire une position contraire.

Ainsi, il n’est pas surprenant d’observer que sur la durée, la plupart des fonds d’investissements sous-performent leurs indices de référence.

Dans la théorie, l’analyse des marchés repose sur leur efficience présumée, mêlant agents économiques rationnels, transparence et accessibilité des informations. Dans ce monde parfait (?), la valeur en cotation d’une entreprise devrait refléter sa valorisation réelle, sans discussion possible. C’était sans compter sur les biais comportementaux de nous autres investisseurs, qui nous amènent à réagir différemment face à une situation donnée.

Cet aspect singulier est le fruit d’un infini mélange d’éléments psychiques et psychologiques, que l’on nomme « intellect », « personnalité », « humeur » ou encore « émotion », soit tout autant de données qui rendent difficile la définition de la notion de rationalité.

Alors, dans l’océan de surinformation dans lequel nous baignons, peut-on battre un marché composé d’individus ayant des degrés de rationalité diverses ?

Dès lors, nous vous donnons rendez-vous après cette pause estivale, pour vous proposer de nouvelles analyses et stratégies d’investissement pour le second semestre. 

Bel été à chacun !

 

L’Equipe de veille économique de PlusValue Conseil

[1] Saint-Georges D. (2007), « Peut-on battre le marché ? », Editions Eyrolles

Retour à la liste

VOYAGE VOYAGE

21.07.2022

L’été est souvent propice à la prise de temps pour soi, ainsi qu’aux réflexions profondes. N’échappant pas à la règle, l’Equipe de veille économique du Cabinet vous propose une lecture...

Lire la suite

QUOI QU’IL EN COUTE… A NOS ENFANTS

05.07.2022

Malgré l’alerte du ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Bruno LE MAIRE, sur l’atteinte de la « cote d’alerte » des finances publiques, les mesures de soutien à l’économie et donc...

Lire la suite

REINITIALISATION ECONOMIQUE

07.06.2022

Dans le sillage de notre précédente Lettre d’Information Financière, constatant les limites de l’interdépendance des Etats, nous souhaitons vous partager l’analyse financière de François D’HAUTEFEUILLE, Président d’EVARISTE QUANT RESEARCH, à...

Lire la suite